Sélectionner une page

Mercredi 1er avril

Texte Pascal Coulan

Illustration Charlotte Bébin

Hommes, voiture, enfin libres

Enfin finis les confinés

Poisson d’avril

En ces temps confinés, retournons à l’essentiel poétique.

Et comme les japonais sont des maitres en ces deux matières, confinement et poésie, utilisons le Haiku, petit poème confiné en 3 vers, parfois 4, qui exprime l’immensité des mouvements de l’âme et de l’univers, qui, on le sait, sont eux aussi confinés quelque part. Et remercions le Sense Danyel Bornèkusaï pour son éclairage sans limite.

Que vos journées ne manquent pas de poèsie !

Théâtre Sous le Caillou